Le marché de l’emploi est perçu comme opaque et complexe, sans merci pour des chercheurs qui se sentent perdus après l’échec de mille et une tentatives, très souvent, laissant un sentiment de frustration insurmontable et pouvant même pousser les plus motivés à baisser les bras.

Et pourtant, pour certaines personnes, la quête d’un nouvel emploi représente une zone de confort dans laquelle elles trouvent confiance et sérénité.

J’ai fait parti de ces personnes et je me prépare à vous livrer les 5 conseils qui vont faire toute la différence et rendre votre recherche d’emploi beaucoup plus efficace.

Rappelons nous déjà ce qu’est que de décrocher un emploi : c’est la rencontre réussie entre une offre et un besoin de compétences.

L’offre ici c’est vous, et le besoin c’est un recruteur, une société, un cabinet, peu importe. Et je mets en évidence le vous, car c’est le premier élément sur lequel on va s’arrêter pour notre premier conseil.

VOUS avez le contrôle sur votre esprit et vos actions, mais vous ne pouvez pas contrôler votre environnement, et encore moins le marché de l’emploi, mais vous avez la possibilité de comprendre ses rouages pour que vous puissiez l’aborder d’une manière efficace et qui maximise vos chances de réussir.

Blâmer donc le manque de chance, le système ou les autres ne sert strictement à rien, si l’approche “Bbak Sahbi*” vous désole, ça reste quelques choses qui existe et qui dépasse tout le monde, sur laquelle vous n’avez aucun levier d’action et qui ne mérite donc pas de faire dévier vos efforts de l’essentiel. Et en plus vous n’avez pas du tout envie de travailler chez des entreprises qui privilégient autre chose que la méritocratie. Donc ça tombe bien ! Voici donc notre 1er conseil.

*un recrutement réalisé par faveur et non méritocratie : littéralement “Ton père est mon ami” en dialectal marocain.

Conseil 1Vous êtes un sujet qui agit et non un objet qui subit. Tout tourne autour de vous et vous êtes maître du projet, prenez donc la responsabilité de votre destin, agissez et assumez les résultats de vos actions. 



Vous avez maintenant conscience que si vous ne faites rien, rien de vous arrivera. Vous êtes dans l’action, motivés et débordant d’énergie, et vous assumez pleinement les résultats de votre dynamique. Il faut maintenant canaliser cette énergie pour en tirer un maximum d’impact.

OKJobs PdcaLa roue de Deming (PDCA), que vous connaissez déjà, est une approche simple et efficace pour l’amélioration continue qui, pour moi, se transpose parfaitement dans une démarche de recherche d’emploi.

Planifier votre stratégie de recherche; la mettre en oeuvre; contrôler les résultats; améliorer la démarche.

Améliorer son CV, son approche, ses arguments, ses outils, sa manière … tout est dynamique, il ne faut pas envoyer le même CV qu’il y a 1 mois, car vous y apporter constamment un regard neuf et de nouvelles améliorations.

Avec un exemple concret ca peut donner ca : Je planifie une approche directe sur LinkedIn, la mise en oeuvre de cette stratégie se fait par l’envoi massif d’un message standardisé pendant la nuit, une personne sur dix me répond et c’est un rejet, ce résultat ne me convient pas, je veux améliorer le taux de réponses pour augmenter la probabilité d’une réponse positive, j’analyse mon approche, je pense qu’un message personnalisé nominatif,envoyé en début de journée, moins direct et plus humain sera mieux accueilli. Je revois donc mon texte, et je reprend la mise en oeuvre, j’analyse le résultat … et ainsi de suite.

Je vous encourage même à recueillir des avis sur votre manière de faire. Demandez par exemple à des amis ou à des recruteurs ce qu’ils pensent de votre message ou de votre CV. Vous n’êtes pas obligé de tout prendre à la lettre, mais cela vous guidera vers des améliorations potentiellement intéressantes.

Conseil 2 : Placez vous dans le cycle vertueux de l’amélioration continue. Adoptez une stratégie de recherche claire et soyez toujours attentifs aux signes d’efficacité de vos actions, cherchez ce qui cloche, comment améliorer la démarche et faites le.



Et ce n’est pas tout, la recherche d’emploi est en soi un emploi à plein temps. Comme tout emploi, il doit être accompagné d’une routine et d’une bonne dose d’assiduité. Il faut s’imposer les moyens de ses ambitions.

Que vous soyez déjà en activité, ou non. Il est nécessaire de programmer une routine quotidienne selon vos engagements actuels et selon votre objectif : 8 heures / jour pour une personne sans activité et en quête active, 1 à 2 heures / jour pour une personne déjà en poste et qui est sérieusement en recherche, voire, beaucoup moins si la veille est plutôt passive sans pression de temps.

Mais attention, ce n’est pas la seule activité que vous avez. Faites du sport, sortez, lisez des livres. Videz vous un peu l’esprit pour mieux persévérer et garder la cadence.

Conseil 3 : Le premier job à réussir c’est être chercheur d’emploi. Rigueur, organisation et engagement sont donc des qualités à investir pour déployer une routine de recherche efficace. 



J’ai été durant ma carrière très souvent en interaction avec le marché de l’emploi, et l’approche la plus efficace que j’ai fini par adopter lors de mes recherches est un savant mélange entre quantité et qualité.

S’il fallait la résumer en un seul concept, ca serait la règle 80-20-100

  • 80 % des candidatures doivent être personnalisées au moins à hauteur de 20% : stratégie de volume pour les offres standards ou anonymes, avec peu d’informations ne permettant pas une personnalisation poussée.
  • 20% des candidatures doivent être personnalisées à 100% : stratégie de qualité pour les offres détaillées et qui vous intéressent énormément.

La majorité de la population postule de façon robotique, et la même candidature “Madame, Monsieur” est envoyée pendant plusieurs mois. La personnalisation est effectivement chronophage mais elle rend votre approche spéciale et la fait ressortir positivement du lot très très facilement. Maintenant que vous le savez, pourquoi vous en priver ?

Il n’y a pas de limites à la personnalisation, elle concerne la lettre de motivation et le corps du mail, nom de votre interlocuteur, le lieu, des spécificités sur l’entreprise et l’offre et comment tout cela est en adéquation avec vos attentes et votre profil. Elle concerne aussi le CV, avec un titre spécifique à l’offre et une mise en valeur des compétences et expériences attendues du candidat. 

Ce n’est pas toujours simple d’être constamment dans une recherche qualitative je sais, et des fois c’est tentant d’expédier l’email en un copier coller et deux clics pour se soulager, mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus efficace. Gardez votre objectif en tête et vous allez vous motiver à y investir tout le temps qu’il faut, surtout lorsqu’il s’agit d’opportunités très intéressantes.

Conseil 4 : Adopter une approche de personnalisation des candidatures basée sur la règle 80-20-100.



Peu importe les moyens que vous utilisez pour chercher un job, il faut toujours être clair sur deux choses : 

  • Ce que vous êtes : comment voulez vous vous vendre sans vous connaître ?
  • Ce que vous voulez : comment voulez vous trouver un emploi si vous ne savez pas ce que vous cherchez ?

Une entreprise ne pourra réussir si elle n’a pas de Mission/Valeurs (pourquoi elle existe et ce qui la défini) et Vision (le futur qu’elle désire). 

La même chose s’applique pour un candidat. Ces éléments représentent le point de départ de la définition de votre stratégie de recherche, et doivent être très apparents et se refléter dans la manière avec laquelle vous allez communiquer durant votre projet. Oui c’est bien beau, mais comment ?

L’approche que je préconise nécessite déjà le blocage d’un créneau, minimum 1 heure continue pour chaque session de réflexion et sans distractions SVP. Vous ne pouvez pas vraiment le faire efficacement en étant coincés dans les bouchons du boulevard Zerktouni à 18h ou en attendant votre tour pour acheter des quiches à 16h pendant le Ramadan.

 

Pour définir ce que vous êtes, placez vous à travers le regard d’autrui. Qu’aimeraient ils savoir sur moi pour juger que je suis en adéquation avec leur besoin ou pas ? 

Ceci peut se définir par les éléments suivants, que je vous invite à détailler vraiment très finement et à décomposer en petits morceaux que vous pouvez réutiliser pour adapter votre communication lors de toute offre ou entretien :

  • Votre formation : détailler le savoir, les compétences et les projets acquis lors de votre formation
  • Vos expériences : détailler les projets, les apprentissages, les soft skills, les missions , les activités, les résultats, la gestion des relations en interne, tout détailler, tout et tout.
  • Vos passions et activités : lister vos passions et vos activités associatives ou autres, et ce qu’elles dégagent comme valeurs, comme compétences (dépassement de soi, travail en équipe …)
  • Vos compétences techniques : ca peut faire doublon avec les compétences déjà décrites avant, mais c’est important quand même. Faites en l’inventaire, regroupez les ici et listez les toutes.
  • Vos soft skills : la gestion du temps, l’empathie, la communication, l’esprit d’initiative, l’audace … et il ne suffit pas uniquement de les lister, mais il faut aussi expliquer une à une comment vous pensez l’avoir acquise et un exemple où elle se reflète (un projet pro ou une histoire perso, peu importe, creusez votre historique)

 

Pour définir ce que vous voulez, partez de vous vers l’extérieur, et définissez votre cible et vos attentes :

  • Le secteur d’activité : Segmentez le marché par type d’activité (Industrie, Conseil, Banques, Assurances, Transport etc.), priorisez les selon vos préférences, et argumentez pourquoi vous êtes attirés par les 3 premiers secteurs qui ressortent en tête de votre liste (c’est important). 
  • Le type de structure : Vous êtes du genre a être intéressé par une multinationale où tout est bien organisé malgré la lenteur des procédures, par une startup forte de son agilité et sa polyvalence malgré le manque de structuration, ou par une petite entreprise familiale à taille humaine où le patron passe saluer tout le monde à 8h tapante (et si vous arrivez à 8h01 vous êtes mort). Et expliquez pourquoi.
  • Le métier : Faites la liste de tous les métiers que vous voulez cibler et par ordre de priorité. Vous êtes un profil polyvalent en finance mais n’êtes pas intéressé par la finance de marché par exemple. Listez les métiers liés à la finance dans le conseil ou en entreprise, et explicitez brièvement ce qui vous intéresse dans chacun d’entre eux, et qu’elles sont les compétences qu’ils exigent (nécessaire pour faire le lien avec vos forces).
  • Le lieu de travail : Quelles sont les régions et villes sur lesquelles vous êtes mobile ? Un travail à 50% de bureau et 50% de déplacement vous intéresserait il ? Menez la réflexion avec vous même pour clarifier ces zones d’ombre.
  • Vos motivations : Vous avez besoin de responsabilité, de polyvalence, de salaire, d’un équilibre vie pro-perso, un fort potentiel d’évolution, d’un bureau avec jacuzzi etc. Chacun est motivé différemment et cela guide nos choix. Faites un peu d’introspection à la recherche de vos leviers de motivation, listez les clairement et par ordre de priorité si possible.

 

Maintenant que vous avez clarifié tout cela, vous avez votre histoire, et vous pouvez la modéliser et la composer de manière très personnalisée selon l’opportunité que vous ciblez. 

Je postule à une annonce de contrôleur de gestion industriel dans une multinationale agro-alimentaire à Tanger:

  • Le métier m’intéresse car il permet de vivre l’activité aux côtés des opérationnels, et d’être en les accompagnant, un moteur des dynamiques de pilotage de la performance et d’optimisations de coût. Il allie une forte présence terrain et donc nécessite un bon relationnel pour acquérir une posture de partenaire et non de gendarme, et d’excellentes capacités analytique et synthétique pour faire converger les regards vers les chiffres et décisions importantes. Ça tombe bien c’est des compétences que j’ai du mettre en oeuvre pour la réussite de mon dernier projet de fin d’étude de mise en place d’un tableau de bord industriel à l’usine ABC. Je suis fortement motivé par une entreprise qui accompagne ses collaborateurs dans leur évolution de carrière et par un environnement structuré car il s’aligne avec mes valeurs et mes attentes (caractéristique d’une multinationale). Tanger est aussi une ville que j’aime énormément compte tenu de sa localisation et j’aimerais vraiment pouvoir m’y installer. Son climat me permettra d’y pratiquer à haut niveau mon sport préféré du cerf-volant artistique. Cette passion exige beaucoup de concentration mentale et du bon jugement, et c’est justement des qualités qui m’aident à être un contrôleur de gestion très fiable dont les livrables ne sont jamais mis en doute, et de proposer des pistes d’améliorations pertinentes qui sont souvent considérées sérieusement ..

Vous avez compris, il s’agit ici de créer votre histoire, cette histoire claire et convaincante où rien n’est laissé au hasard, où vos attentes cadrent parfaitement avec les prérequis du recruteur. Et vous allez être surpris le moment où vous allez être appelé pour un entretien, vous serez percutants d’éloquence et de perspicacité car tout est clair dans votre tête.

Conseil 5 : Prenez le temps nécessaire pour clarifier sur papier ce que vous êtes, et ce que vous voulez. Soyez franc avec vous et surtout soyez vous même, il ne s’agit pas de cacher vos faiblesses mais de rassurer par votre réelle adéquation avec le besoin exprimé. 



Vous l’avez constaté, l’article ne vous décrit aucun canal pour la rechercher un emploi, ça ça sera l’objet d’un autre article. Ici nous nous sommes placés plus en amont, à décrire l’attitude à avoir pour s’attaquer à son projet de recherche de manière efficace et impactante. 

C’est pour moi ce qu’il y a de plus important car l’effort à lui seul peut donner un semblant de satisfaction éphémère même s’il est mal investi. En mettant en oeuvre ces conseils, vos efforts seront conditionnés par un mental positive et par des actions orientés résultats. 

 

N’hésitez pas à vous inspirer de cet article pour la préparation des 10 questions les plus fréquentes en entretien d’embauche.

Et à nous rejoindre sur notre groupe de conseil en recherche d’emploi sur facebook : La recherche d’emploi avec OUKESSOU Khalid.

Cela vous a semblé utile ? N’hésitez pas à partager cet article autour de vous 🙂

Et pour toutes vos questions ou remarques, je serais ravis d’en discuter en commentaire.

Bon courage !


Créez de l’impact.

OUKESSOU Khalid

(Cet article a été lu 918 fois)

Khalid est un manager contrôle de gestion et un grand passionné du recrutement. Il a fondé OKJobs pour accompagner les entreprises à pouvoir trouver, attirer et fidéliser les meilleurs talents en contrôle de gestion. Il consacre son temps libre à l'accompagnement de chercheurs d'emploi et au partage de connaissances sur la recherche d'emploi et le contrôle de gestion.